Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Lecture critique de recueils de poésie : mai 2005

numéro 2, mai 2005

 

Revues

 

Brouillon

 

Troïanowski

 

Brouillon est un fanzine de BD. Il en est à son 78e numéro et d’hebdomadaire, il grossit et devient mensuel. On y découvre les multiples facettes d’un jeune illustrateur qui rêve de devenir grand sans vieillir. Cela fourmille d’idées, d’essais et d’humour. Il explore, il apprend, il invente… Il cherche. Il avance.

Dans les strips, il « analyse notre société à travers les épisodes de ma vie »… On y suit ainsi jour après jour les aventures d’un jeune homme de 19 ans qui, je l’ai déjà dit, veut grandir sans vieillir. Un talent à suivre… Il a déjà illustré deux livres de poèmes, un de Jean-Max Tixier chez Pluie d’étoiles en 2004 et un de votre serviteur à paraître chez Gros Textes en 2005 ; ce dont je suis très fier. Si vous voulez l’encourager, abonnez-vous à brouillon chez Johan Troïanowski 503 chemin du Collet Saint Pierre, 83200 TOULON . Lecteur : à partir de 15 ans.

Une nouvelle revue : Liqueur 44/84

 

Et bien moi, j’ai aimé cette nouvelle revue avec son dos carré/collé. J’en ai aimé son impertinence : en ces temps d’unique pensée il faut oser le mot Liqueur… Il faut oser construire à trois ; d’autant plus que les précédents historiques ne sont guère des exemples à suivre…

J’ai aimé y découvrir entre autres le poète Australien Bukowski qui dans son interview tord le cou aux poèmes obscurs et revendiquent : « Un poème devrait être une offrande, je vous offre ce poème… quelque chose que le lecteur devrait pouvoir prendre dans votre main… un poème devrait… en fait tout dernièrement j’ai pensé que ma poésie devrait être comme un verre d’eau… Les poèmes doivent aussi servir à quelque chose, ils doivent être utiles les poèmes, oui utiles, comme une chaise bien solide par exemple. » Et bien sûr, des poètes, des critiques… tout ce qui permet de suivre l’actualité de la poésie.

Et ça ne coûte que 6€ le numéro. On s’abonne chez GrosTextes, Fontfourane, 05380 Châteauroux les Alpes.

Lecteur : à partir de 17 ans

Ici et là n°2

 

Revue de la maison de poésie de Saint Quentin en Yvelines

 

Un numéro dédié à Jean Rousselot. Un numéro où l’on chemine avec Isabelle Guigou auprès d’un marronnier. Un numéro enfin qui permet de découvrir quelques poètes et éditeurs d’Afrique ! Et ça c’est génial !

Lecteur : à partir de 17 ans

Friches 90

 

Un numéro où j’ai plaisir à retrouver Marcel Migozzi. Poète voisin dont les poèmes m’interpellent souvent. Un hommage à Simonomis qui me manque… malgré ses livres.

 

Lecteur : à partir de 17 ans

 

Album

 

La petite fille qui marchait sur les lignes

 

Christine Beigel

Alain Korkos Motus 2004-13€ ISBN 2-907354-58-2

Que celui ou celle qui n’a jamais marché sur les lignes d’un trottoir lève la main ! Que celui ou celle qui n’a jamais eu peur de tomber dans le vide où se terre le Grand Monstre lève le pied ! Ce livre n’est pas pour eux.

En revanche, il accompagnera tous les autres, petits ou grands, et surtout les grands qui continuent, en cachette souvent, à marcher en équilibre sur les lignes… Car si on le désire, l’enfance reste infinie. Ce livre plein de lignes et de couleurs est ainsi traversé par une petite fille et beaucoup de tendresse ! J’aime énormément le lire aux enfants et le montrer aux grands, histoire de voir qui, parmi mes amis, funambule encore… Lecteur : à partir de 5 ans

Poésie

 

Malgré le bleu

 

Chantal Danjou

Le nouvel Athanor 2005 / 14€ ISBN 2-907-069-50-0

Sous sa couverture noire, ce livre est solaire ! Un livre méditerranéen !

C’est l’été. Entre la mer et nous, il n’y a rien. Les poèmes, petits rectangles de prose, voguent sur les vagues. Nus. Au soleil. Dans le vent. Dans la mer. Les poèmes nagent. Se caressent. Suivent d’un œil tranquille le vol d’un oiseau. Rien ne presse que le bonheur partagé.

L’Italie. Les îles grecques…

Nous marchons, comme les oliviers dans les champs, orientés vers le soleil, le bas-ventre douloureux d’une prière qui ne monte pas aux lèvres. Les poèmes vont dans le grand jardin de la terre et des mots, le grand jardin des sens… Avec une énorme tendresse. Une douce jubilation.

Malgré le bleu est pour le lecteur que je suis, un livre heureux. Un hymne. Un livre amoureux. De l’autre. D’un espace-temps : méditerranée. De la vie. Avec ce zeste d’amertume

Avant le bleu-solitude qui noue autour des libres cheveux des amants son foulard tragique.

Vivre avant la perte. Avec l’inéluctable perte. Vivre dans cet instant du juste avant. Le plus totalement possible. Sans tricher.

 

Un bel été !

 

(lecteur : 15 ans et au-delà)

 

Ce qui flotte encore

 

Franck Cottet

Editions Clarisse ISBN 2-912152-14-5 2005- 12€

Ce qui flotte ainsi ce serait quelque chose de la mémoire. Entre la mémoire et le réel. Quelque chose comme la vieillesse, le temps qui passe. Les parents qui vieillissent, se recroquevillent, attendent… l’enfance qui remonte par moment comme un geyser qui submerge… et le poème qui tente de mettre en mot ces émotions qui flottent…

Un livre plein de tendresse grave.

Des voyages il en a fait beaucoup

il y a longtemps en Europe en Afrique les a rapportés avec lui les a mis sur les murs de sa maison dans des cartons quelque part au grenier il lui reste les yeux pour voir venir et les grandes heures des journées qui les traversent.

Lecteur : à partir de 17 ans

 

Du bout de mes orteils

 

Jean-Michel Bongiraud

Editinter 2005-10€ ISBN 2-915228-63-9

Un poète qui avoue que le vêtement de la poésie qui par ailleurs

n’est pas un don ni véritablement un travail plutôt une nécessité est un peu grand pour lui… Un poète que l’ambition d’être grand n’a jamais dévoré… mais dont le fond de la poche recèle un monde à l’audacieuse réalité… Un poète qui est glacé jusqu’aux os par l’inconscience des adultes… forcément que ça me plait ! C’est aussi cela qui est merveilleux dans la poésie : lire sous la main de l’autre ses propres pensées, émotions, mais tellement mieux exprimés que ce que l’on aurait jamais osé… Jean-Michel Bongiraud passe en revue la penderie des humains, choisit, rejette, se positionne face au vêtement… Tout cela en de courts poèmes, bien limpides et qui vont droit au but ! A lire des huit ans, pour le plaisir des mots, des surprises qu’ils fabriquent, pour réfléchir aussi sur notre condition d’homme. Lecteur : à partir de 15 ans

Couvrir la bouche

 

Stéphanie Ferrat

Le dé bleu, l’Idée bleue 9€-2004 ISBN 2-84031-179-8

Peut-être

est-ce se tromper de vouloir faire le monde avec ses mains

Peu de mots. Beaucoup de silence. D’os aussi. Que savons-nous de la mort sinon ce qu’elle abandonne à la terre. Ce que l’on peut toucher. Ranger. Les os. Stéphanie s’en approche. En silence. Surprise. Incrédule. Le poème tente de mettre un peu d’ordre à cet abandon. De tracer les contours incertains d’une vie. De rassurer. Le poème s’accroche à ses mots comme la terre à ses os. Histoire d’être aussi sûr de son existenc Lecteur : à partir de 15 ans e que de sa mort.

 

Cette artiste a plusieurs mains ; et de nombreuses expositions à ses baskets. Sous l’enseigne Pavupapri elle a façonné également de nombreux livres d’artiste. Avec ce Dé bleu, elle élargit sa palette. Je suis content pour elle : son travail mérite le détour !

Lecteur : à partir de 17 ans

Ailleurs

 

Anthologie du 20° printemps de Durcet.

Cotcodi 64/65 7.50€

72 poètes ont planché sur le thème de l’ailleurs… On n’est pas loin du voyage, d’ailleurs certains poèmes viennent de loin… On est aussi dans l’humour, dans le politiquement incorrect… Bref c’est varié ! C’est une antho où chacun trouvera ses pistes, ses rêves, ses mots, ses désirs d’ailleurs… Cela dresse comme un état des lieux de l’ailleurs… des possibles et des improbables…

Le propre de ces anthologies c’est bien de rassembler… d’explorer… Comme un printemps normand où des dizaines de poètes se sont rassemblés autour de Jean-Claude Touzeil et de son équipe de Durcet « capitale des poètes ». Une antho qui témoigne aussi de cela, ces amitiés qui nous traversent, nous entraînent ailleurs… Lecteur : à partir de 12 ans

Le « déjeuner sur l’herbe »

 

Franck Cottet

Editions Clarisse 170 allée de Sainte Claire 76880 Martigny 2004. 5€ ISBN 2-912852-11-0

Textes écrits au café snack dégustations de produits régionaux « le déjeuner sur l’herbe » à Saint Léon sur Vézère, Dordogne, entre le samedi 19 juillet et le samedi 16 août 2003. C’est l’auteur qui précise cela en fin de plaquette.

24 textes donc, écrits au fil des jours de vacances… qui ne tombent pas vraiment dans le carnet de voyages. Mais plutôt dans une respiration tranquille. Lente. Une observation reposée du monde. Quelques instants, images, saisis au crayon, comme ça, parce qu’il le faut, c’est nécessaire, on ne sait pas trop pourquoi… Faire mémoire ? n’est-ce pas donner beaucoup d’importance à l’écriture ? Non, juste parce que… Et au fil des pages un lieu prend forme, on y est bien. déjà en vacances… Quelques mots… et tout un paysage et ses sensations, et les cheminements de la pensée, et les échos naissent et trinquent avec le lecteur. Magie de l’écriture de Cottet… Un livre que je verrai bien sur une scène avec quelques voix, qui se répondraient… Lecteur : à partir de 10 ans

Parfois

 

Jean-Claude Touzeil

Illustrations de Maud Legrand Le farfadet bleu, l’Idée Bleue. 2004. 9€ ISBN 2-84031-170-4

Parfois un livre surprend. Parfois le poète se saisit des mots comme un jongleur. Parfois il est éblouissant. Parfois il est drôle. Parfois il est homophone. Parfois il joue au clin d’œil. Parfois son écriture roule dans tous les sens. Parfois il s’étonne…

Souvent Jean-Claude Touzeil m’épate ! Après ses Est-ce que publiés chez Donner à Viro, voici ses parfois et le Touzeil n’est jamais aussi innocent que lorsqu’il prend ce ton là ; cet humour un peu British qui énonce sans rire d’aussi énormes que fines évidences… Ça fait du bien de ne pas se prendre au sérieux quand on joue, si sérieusement… ça fait du bien de se voir offrir, l’air de si rien, l’air de si tout, ces petits coquillages polis par les marées du langage. Les illustrations de Maud Legrand joue sur le même registre, racontent leur petite histoire avec le même humour et leurs petits zestes d’étonnement, de désespoir et ma foi tant pis je l’ai fait, j’ai osé… Tout est là, dans le geste, le mot qui osent. Lecteur : à partir de 5 ans

Les jupes s’étourdissent

 

Michel Lautru

Illustrations Marlène Lebrun Soc et foc 2005 ; 12€ ISBN 2-912360-32-3

Trente neuf poèmes. Qui vont de la petite fille qui danse sur le trottoir à la grand-mère qui arpente l’infini. En passant par la maman qui fait « de la joie Tout autour de toi ». Toute une vie est évoquée ainsi, féminine. Plusieurs vies tant les points de vue se croisent. Un livre, plusieurs livres… Ne sommes-nous pas, garçon ou fille ainsi ? Un et multiple ?

Un livre de grande tendresse. Délicat. Juste. Des images très colorées, une marque de Soc et Foc ! Marlène Lebrun enrichit la lecture de ses perspectives, de ses couleurs, de ses idées. Un très bel ensemble. Lecteur : à partir de 5 ans

Montagne trop chouette

 

Pascale Albert

Illustré par Hervé Gouzerh Soc et Foc 2005 ISBN 2-912360-33-1 12€

Un livre comme une promenade en montagne. A petits pas, petits poèmes, petites enjambées, petits textes… Regard Regard observe. On met des mots. On écrit. Comme on reprend souffle.

Toutes les saisons passent devant les yeux. Avec leurs paysages, leurs animaux, leurs émotions… La montagne est un trésor toujours renouvelé. Un livre idéal pour accompagner le vacancier ou la classe de découverte sur les sentiers… Histoire de ramener le poème sur son lieu d’origine, ou du moins de lui trouver un lieu qui lui soit proche… Comme un jeu de piste… Les paysages d’ Hervé Gouzerh donnent du relief aux textes ; invitent à la contemplation. J’espère que les libraires de montagne sauront proposer ce livre aux vacanciers. Lecteur : à partir de 5 ans

Profils perdus

 

Jean-Pierre Farines

Gravures de Lionel Balard Editions Donner à Voir 2005 6,10€

Et voici que tu te parles à toi-même comme si tu était un autre

 

Ce petit carré, toujours sur papier recyclé, permet à Jean-Pierre Farines de se lancer dans un long questionnement autour de l’identité. Qu’est-ce qui nous arrive ? vivants ? mais qui ? Tout un questionnement chuchoté, tourné vers cet autre mystérieux qu’il nous arrive de croiser en marchant dans la rue le long des vitrines, ou le matin en se rasant… Tourné vers le monde aussi et surtout. Densité d’être soi autant qu’un arbre ou qu’un rocher ? Sommes-nous si différent d’eux ?

Les gravures de Lionel Balard esquissent en contre point du poème leurs propres profils perdus : les lignes ne pèsent pas, semblent s’évader du livre, échapper à notre regard tout en lui permettant de se fixer, comme lorsqu’on entre en contemplation…

Et peut-être que vraiment tu es un autre

Mais tu ne réponds pas

Un petit carré, oui, mais un carré essentiel.

Lecteur : à partir de 15 ans

A l’éternelle

 

Gérard Le Gouic

La Porte 2004 215 rue Moïse Bodhuin 02000 LAON

Une brassée de poèmes dédiés à l’autre. La toute autre. La différente. Et de l’attente à la rencontre, de la rencontre à la naissance d’un seul amour, le chemin tourne les pages. Un chemin sur lequel elle laisse ses empreintes. Mystérieuse. Le monde prend sens. Vivre devient possible.

Lecteur : à partir de 15 ans

Un guide

 

Volcans

 

Jacques Drouin

Editions Séquoia 2005-pni ISBN2-915612-07-02

Jacques Drouin est un passionné des volcans. Il les visite, les observe, les photographie, les écoute et nous transmet leurs paroles par les contes. Ici, c’est davantage l’aspect scientifique qui est dévoilé (avec de nombreuses photographies). Un court traité qui tient en poche pour aller à la rencontre de ces fascinantes montagnes, pour mieux comprendre le volcanisme, mieux en lire les paysages.

On y découvre l’essentiel de ce qu’il est bon de connaître. De plus, ce guide nous promène en Auvergne, en Italie, en Indonésie, à la Réunion, Hawaii. Bref, on peut aussi bien découvrir les volcans au chaud de son canapé comme sur le terrain. Un livre intelligemment fait donc ! Jacques et Séquoia nous y ont habitués depuis qu’ils collaborent ensemble. Un livre pour les vulcanologues en herbe, à mettre dans toutes les mains dès huit ans. Lecteur : à partir de 8 ans