Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Lecture critique de recueils de poésie : mars 2005

numéro 1

 

Editions de l´amourier

<http://www.lamourier.com> 223 route du col Saint Roch 06390 Coaraze

Ecrits sur une écaille de carpe

Editions de l´amourier Werner Lambersy Avec des eaux noires de Otto Ganz

Okusaï a préféré le tigre, mais sa main

était une carpe

On retrouve ici l´esprit du Haïku, mais visité par les étangs, les calmes étangs. « Ecrire sur des écailles de carpes est un exercice de concision, d´humilité et de jubilation rêveuse. C´est retrouver la grammaire des origines, en essayant de lire le premier livre des miroirs. ».

 

Immobile, près du bord dans l´espoir

insensé d´entendre des oiseaux

Sans doute est-ce ainsi que va la lecture de cet ouvrage… Une lente et profonde invitation à la contemplation. Au silence. On se tient au bord du livre comme au bord de l´étang… Pacifié

 

Le cou de la girafe

Jean Michel Bongiraud €9,20 De l´hippocampe , animal cher à ma plume, qui remonte vers la clarté tandis qu´ on glisse vers les abysses , au surprenant diplodocus qu´ on tremble de rencontrer …au détour d´un accident de mémoire … De la méduse dont nous ne partageons pas la transparence au bénitier dont la méditation est sédentaire … Ce livre nous promène dans un zoo fabuleux dans lequel le lecteur, traversant les mots qui encagent le poème, se retrouve dans le paysage et contre la vitre . Chaque animal nous renvoie à notre condition d´homme et d´homme mortel on se projette dans la mort sans avoir fait connaissance ; d´être social on meurt de solitude dans la masse , d´être fragile La peur ne se dompte pas. Elle s´apprivoise. Lire Bongiraud, c´est apprendre à se lire ; sans complaisance ! Là pour le coup, on serait peut être un peu plus près de Norge…

Equinoxes et solstices .

Jacques Ferlay, Derez A Derez. Editions de l´Amourier. 1998.

Un recueil de haïku. Un livre à mettre entre toutes les mains. Toutes. De la maternelle aux maisons de retraite. Pour sa beauté. Pour son unité entre les graphes de Derez A Derez et les haïku de Ferlay. Un livre qui se lit dans tous les sens. Qui montre bien qu´un livre c´est une œuvre d´art à part entière, œuvre qui dépasse celle des auteurs.

Le haïku, forme de petit poème japonais ( trois vers de 5,7 et 5 syllabes) est une forme d´écriture à laquelle on peut s´exercer dès la maternelle. Il peut donc servir de point de départ pour la recherche de ces petites perles de poésie, et par l´observation de ses graphes, entraîner dans l´univers du pinceau et des encres.

Editions Solos. diffusion le jasmin

 

Lapo et zie

Racontines Derez A Derez Editions Solos 2003 7€

Le lapin Lapo et la souris Zie se mettent à faire des vers comme d´autres font des marionnettes. Résultat : un livre habité !

Un vers y est caché Plusieurs même. N´allez pas croire cependant qu´il y a quelque chose de pourri au royaume de Norvège, non. La littérature a autant besoin de rires que de drames, et ce dernier n´est jamais bien loin du sourire. Cui cui c´est la nuit tous les rossignols sont gris Chat chat gris tous les rossignols sont cuits Quant au graphisme qui accompagne ces racontines, un trait de pinceau déjà présent dans les racontines de Jacqueline Held chez le même éditeur, il est absolument incroyable ! Si peu d´encre suffit pour donner vie au papier ! A partir de 5 ans

Zigzag pirouette

Jacqueline Held Accompagné des pinceaux et des encres de Derez A Derez 7€ Ce zigzag pirouette est un petit chef d´œuvre de grave légèreté. Un petit air de rien, de petite fille modèle ou de garçon sage et hop, le tour est joué, Jacqueline et Derez nous emmènent dans les mystères de la trace. Traces de mots. Traces de pinceaux. Tout cela n´a l´air de rien mais tant de vie s´y cache.. ; Tiens, cela me met de bonne humeur !

H+I+P+P=O

Derez A Derez Solos

Si l´idée des mots valises n´est pas nouvelle, cette déclinaison d´hippo, de l´hippopoète, oulipo potame à l´hippot de colle d´hippolystyrène, vaut le détour. Grâce au graphisme si particulier de Derez A Derez, ces nouveaux hippos sont autant d´échappées poétiques, sans ver (dans le fruit) ni rime ou à peine, histoire de donner le ton en début d´ouvrage, que d´éclats de rire. Une poésie absurde et gaie, qui l´air de rien touche à quelques questions essentielles comme « à quoi rêve un escargot ? »…

Bref, depuis cet HIPPO reste bien dans la lignée d´animaux/animots et de Demain les hippocampes (avec son complice Joquel) tout en créant une nouvelle trace, un nouveau trait.

Editioons Lo païs

 

De mémoire de petit garçon

Jean Hughes Malineau Illustré par Natacha de Molènes

Quand un poète se penche sur son enfance et retrouve les émotions d´alors… Lorsqu´il réussit, et ce n´est pas une mince affaire, à nous rendre à nos émotions de gosse sans tomber dans la mièvrerie du souvenir remâché… Cela donne un très beau livre. Grave et profond. Comme ces mélodies d´enfance qui parfois reviennent fredonner nos lèvres sans que l´on sache vraiment pourquoi elles reviennent… Un livre heureux. A mettre entre toutes les mains. L´enfant s´y reconnaît. Ne partageons nous pas tous une même éternité d´enfance. ? L´adulte s´y retrouve. Ne partageons nous pas tous une même nostalgie. ?

Natacha de Molènes a su trouver le ton juste pour accompagner les poèmes de tableaux feutrés. Une belle réussite à quatre mains ; on les sent bien complices ces deux là !

Le calumet de la paix

Poèmes de François david Illustrations d´André François €12,05

Comment et qu´écrire autour de la guerre ? De nombreux poètes s´y sont essayés, avec, comme pour tout thème, plus ou moins de réussite. La poésie engagée… Poèmes de résistance, de négritude…

Le calumet de la paix, un recueil pour la paix, un recueil peu paisible, qui dérange. Si, par les hasards d´une actualités qui renouvellent régulièrement ses foyers de violence, ce recueil est bien en phase avec l´année 2002, son mérite est de savoir traiter le thème d´une manière intemporelle. Les poèmes ne vieilliront pas : Je veux faire la guerre A la guerre Des mots Contre les maux Chacun ses armes Sans pitié ni merci Mort à la guerre

De la simplicité ! Il est bon de relire simplement que certaines choses restent tout simplement inacceptables !

 

Un petit livre à ranger dans la partie citoyenne de la bibliothèque. Prix Lire et faire lire.

 

Chat botté, Chaperon rouge et compagnie

Jacqueline et Claude Held Boiry €12,05

Claude et Jacqueline visitent les personnages des contes de l´enfance. De courts poèmes, tout en légèreté dans lesquels les mots jouent entre eux, avec autant d´imagination que d´implacable logique. Tout se tient, se retient, au bord de l´émotion, comme un souffle léger sur l´eau du canal…

Le poème prend la langue à partie, avec tendresse, humour et infiniment de respect.

Trente six chants d´arbre

Joël Sadeler Roger Blaquière

Dernier livre de Joël. Il a eu le temps de le tenir en main. Juste le temps. Avant de s´en aller «  arbre dans la forêt bercé/pour l´éternité  »…

36 chants d´arbres, 36 poèmes où l´on retrouve l´humour habituel de Joël et sa sourdine douce amère, comme certains morceaux de jazz savent le faire… De la simple observation au poème, il y a tout une histoire, celle où on « Respire/un arbre/mille oiseaux/chanteront dans ta poitrine … Si la poésie est une certaine manière d´être au monde, y être en compagnie des arbres pourrait bien nous rendre un peu plus humain. « Aimez-vous/ les uns les arbres/il poussera /des forets /qui s´aimeront /la feuille à l´envers…  »

Dis Pierrot, c´est quand, la récré !

Jean Siccardi Joly Guth

Un livre à l´odeur des pluies de mon enfance … Mon premier contact avec le poème ! A sept ans comme il faisait bon… La vieille classe de mon père…

Pourquoi ces mots de Cadou ici, tout simplement parce qu´à la lecture de ce Pierrot, ils me sont revenus en mémoire, avec émotion. Oui, c´est toute la magie de notre enfance, de nos écoles aux tables de bois avec le trou pour l´encrier (elles existent encore dans certaines écoles ces tables), qu´évoque ici l´ami Siccardi. Avec bonheur et émotion ! Merci Jean pour ces poèmes qui nous prennent par la main pour nous montrer quelques billes oubliées dans les poches de notre enfance…

Lisières futiles et rieuses

Michel Cosem Illustré par P. Davaine

Michel Cosem livre ici des poèmes promenades, des poèmes légendes… Il nous parle mystère, cœur de forêt ou lointaine île. Toujours avec autant d´images et de douceurs dans la voix. La poésie, chemin vers les ailleurs de l´esprit, permet de respirer !

 

Parole de clown

Jacqueline et Claude Held Illustration M. Boucher

Un recueil à quatre mains, comme Jacqueline et Claude savent le faire… Un petit cheval s´y promène, comme sur une piste de cirque… au milieu de petits poèmes mi sérieux mi drôles, histoire de dire sans en avoir l´air… histoire de jouer avec la rime, avec les mots et d´inventer des univers parallèles… quand la langue se fait aussi légère et douce et gaie, la poésie devient un dépaysement ?

 

Chez L´Epi de seigle

(60 rue Delecourt 59130 Lambersart).

Haïkus sans gravité

Jean Claude Touzeil Dessins de C. Ribouillault 6€ 64 pages de haïkus et de dessins. Une promenade légère ou grave, selon les pages. Humour, émotion… O le haïku L´air de ne pas avoir l´air Et qui dit beaucoup Une école du regard et du cœur. A mettre entre toutes les mains : il n´y a pas d´âge pour apprendre cela.

bribes du sud

Alain Boudet Dessins de Setch Editions l´épi de seigle 2003 7,50 €

Ici en juin

les petits garçons cueillent les petites figues. (vallée du Dadès)

Quelques mots, tout un univers de rires, de lumière saute aux yeux…

 

Le carnet de voyage est à la mode. Quels rôles, quelles pistes l´écriture poétique peut-elle emprunter pour témoigner du voyage ? Descriptions simples, interrogations multiples et sédimentaires… Ce que les sens apportent au voyageur comment le poète va-t-il en rendre compte ?

Alain Boudet semble privilégier l´instant, la prise de note rapide livrant ainsi après le choc visuel la réalité brute. Une photographie plus qu´une aquarelle peut-être…

Cependant si la poésie donne à voir le monde, doit-elle se contenter seulement de témoigner de la chose vue ou bien sa mission est-elle de conduire le lecteur un pas plus loin dans la vision ?

 

Terre rouge

L´Atlas égorgé chaque jour par les serpes du soir. (de Ouarzazate à Marrakech) A partir de 12 ans

Pluie d´étoiles éditions

recueils, toujours joliment présentés, illustrés par des artistes et accompagnés d´un petit mot de l´auteur ainsi que de propositions pour se mettre en écriture avec lui. Des livres à mettre tout aussi bien dans les mains des enfants que celles de leurs enseignants.

Chaque ouvrage 5,50€, disponible chez l´éditeur 503 chemin du collet St Pierre 83200 Toulon ( <http://www.pluiedetoiles.com> ) ou en librairie.

 

Terrasse le dragon

Jean Louis Troïanowski Joly Guth Pluie d´étoiles éditions

Un petit livre dans lequel l´auteur écrit JE, s´adresse aux enfants. Il n´écrit donc ni pour eux, ni avec eux, ni pour lui-même (encore qu´on ne puisse pas vraiment affirmer cela), mais s´adresse à eux. Comme une longue lettre de 15 poèmes.

Il leur raconte ses nuits, ses rêves, ses craintes, ses peurs, ses larmes car « les grands aussi ont envie de pleurer parfois le soir leurs nuits sont encore noires … ».

Lire ces poèmes rassure. Livre ami. Présence verte et rouge : la couverture a la saveur d´un de ces rêves qui nous lèvent le matin tout revigoré avec le sentiment d´avoir vécu et de poursuivre le bonheur trop fort d´un beau songe. La délicatesse légère de Joly Guth accompagne les poèmes à la façon d´un vieux clocher nocturne et tendre.

 

Poèmes à poils et à plumes pour enfants en pyjama

Michel Piquemal Illustré par Béatrice Bonhomme Pluie d´étoiles éditions

Comptines, qu´il est bon de vous retrouver, avec vos rimes et votre air de rien, votre petit air derrière lequel le cœur se cache… Un petit livre drôle, plein de surprises et je n´en dirai pas plus ici. Un petit livre pour tous les âges, parce qu´il n´y a pas d´âge pour être heureux et en rire !

 

Comme un soleil entre deux pluies

Marc Baron Illustrations de Christine Janvier Editions Pluie d´étoiles

Le regard, les yeux prennent ici beaucoup d´importance

Toujours parler des yeux Les ouvrir aux fenetres Une poésie visible. Tant à voir sur la terre. Surtout lorsqu´on prend le temps et cette notion de lenteur traverse tranquillement le livre, comme une invitation à ralentir et à observer. Autant avec ses yeux qu´avec son âme. S´ouvrir au monde et le laisser retentir en soi, le poème comme un écho vient ensuite retentir, chuchoter sur le papier. Prolonger la merveille. A partir de 8 ans

Poèmes pris au vol , Jacques Fournier, peintures de Françoise Comeyras.

 

Jacques Fournier écrit court, très court. Comme un passage d´oiseau dans le regard. « Presque tous ces textes sont très courts. Parce que, simplement , je ne sais pas faire long… écrit Jacques dans ces pages où Pluie d´étoiles demande à l´auteur de s´exprimer sur la/sa poésie (exercice difficile)…J´aime aussi la poésie de Guillevic, qui savait dire tant en peu de mots. Une économie de moyens qui élimine tout verbiage inutile pour dire ce que j´ai à dire ».

Ces brefs poèmes questionnent l´oiseau, lui donnent son poids et l´accompagnent dans son vol ; un recueil à lire en cherchant les noms des oiseaux de sa fenêtre ou d´ailleurs, un recueil léger comme une plume et dense comme la vie.

Un petit feu de rêve

Jacqueline Saint-Jean Illustrations de C. Pieroni

Un recueil comme je les aime. Chaque poème est indépendant mais le tout permet un cheminement de poème en poème, un recueil sentier. Propice à la promenade, au songe…

On s´y promène de nuit, à l´aube, au milieu du jour, au crépuscule… Sur la plage, la montagne ou le rêve… « C´est un livre qui parle de la poésie, de l´écriture, de la vie, des mystères du monde ».

Heureux comme l´orque

Patrick Joquel Illustrations d´Yves Attard

De ce petit livre je ne dirai rien bien sûr.

 

A l´ombre de mes mots , Jean Louis Troïanowski avec des peintures de B. Bonhomme.

La poésie, l´aventure de la vie quotidienne. Les poèmes de Jean Louis naissent des rencontres du jour. Traqueur de poésie comme d´autres la lumière, il ne se contente pas de décrire l´instant de l´émotion, mais s´attache aux mystères des mots qui permettent d´en rendre compte, de la partager. Des mots de tous les jours. Chacun s´y reconnaît. Un livre miroir en quelque sorte, mais un miroir avec horizon, histoire de proposer au lecteur une ligne où poser ses mots.

Jardin d´enfants

Marcel Migozzi Illustrations de KinKa

Migozzi ré invente ici l´art d´être grand-père. Voici ce qu´il dit de cet ouvrage :

« J´ai écrit… en pensant à mes petit-enfants, pour eux. En les regardant jouer, vivre à plein temps…Je l´ai composé aussi, peut-être inconsciemment, pour l´enfant que j´ai été… ».

On se promène ainsi dans le jardin du poète, et chez Migozzi, le jardin, c´est du Jardin ! En tenant par la main notre enfance ; on s´émerveille d´un escargot, du geste de l´arrosoir… On s´invente plusieurs vies…

 

Le rhinocéros amoureux

Paul Bergèse Illustrations de Titi Bergèse

Crapaud, fauvette, serpent à lunettes, souris, héron, coucou, cigale, chat, grillon, abeille, papillon, gazelle, lucioles, coccinelle, grive, merle, goéland, hirondelle, cheval, écureuil, hibou, chamois, rhinocéros, alouette…

Dans le désordre et peu importe, à travers ce léger bestiaire, Paul Bergèse visite les oiseaux des songes enfantins, tire nos regards vers ces quotidiens réels ou rêvés comme pour nous apprendre à les relire. Avec douceur, émotion ou humour. Une petite leçon de poésie comme aime à les proposer Pluie d´étoiles éditions : le poème est tout prêt de nous, prêt à s´écrire ; à nous de le débusquer, d´apprendre à se laisser traverser par son éclair. Les illustrations de Titi Bergèse sont une mine d´idées pour renouveler les pages blanches des cahiers de récitation. Là aussi, apprendre à se laisser dérouter des habitudes pour oser, non plus des mots neufs, mais des encres neuves !

Cheyne éditeur

poèmes pour grandir en librairie

Sans frontières fixes

Jean Pierre Siméon

Voici un recueil lumineux. Barré par un fil barbelé. Couverture barrée, pages intérieures barrées. Le barbelé comme symbole de notre monde. Un livre éclairé des images orangées de Martine Mellinette. Un livre de poèmes. De poèmes civiques.

On est tout de suite prévenu

Je ne parlerai pas des arbres

ni de la nuit bruissant dans la paume du ciel ni des rivages ourlés par la lumière

tant qu´un homme

avouera sa douleur… Siméon ne parle pas des arbres mais des hommes. Du racisme, des cris du monde, du devoir de mémoire, de l´odeur du feu et de celle du sang… Il dit Je veux vous attacher avec des liens de langage aux malheurs ordinaires … Et son poème va au combat pour ne tuer personne mais pour que le vainqueur ici ne soit pas ce qui en nous renonce à l´homme

Un livre rare. Difficile à écrire. Limpide à lire. A tout age, mais possible dès le cycle 3 de l´école primaire. Un livre qui montre de manière explicite que tout créateur, malgré ce qu´on veut bien penser, vit dans le même monde que tout un chacun. Lit les mêmes journaux…

On retrouve ces thématiques aux éditions Rue du Monde.

Aux éditions Mango

 

Moi, mon métier

Textes : Sophie Braganti Images : Albert Lemant Collection C´est un petit bonheur Album Dada € 13,50 Quand je serai grand je serai… Qui n´a jamais joué à ces grands rêves de gosse ? Certains y jouent peut-être encore… Et ce n´est pas si mal ! Sophie Braganti a retrouvé dans ses textes, puisque selon l´éditeur il s´agit de textes, la voix et le ton de l´enfance pour explorer autant cette admiration devant le métier du père ou de la mère que ce désir de ressembler à ces héros du quotidien. Les mots jouent avec leurs sens, les idées pullulent, les images s´agrémentent des couleurs et des formes d´Albert Lemant… Plaisir des yeux, des oreilles, du cœur et de l´intelligence ! Cela pétille, c´est du Braganti !

La première fois

Sophie Braganti Carole Chaix Album Dada € 17.

Un ensemble très cohérent de premières fois. L´humour surpris et souvent déroutant de Sophie Braganti et celui en trois dimensions souvent de Carole Chaix… Beaucoup de tendresse dans ces regards qui plongent dans le passé, dans l´enfance… La première fois où j´ai dû laver Nounou … Je ne sais pas vous, mais moi, je m´en souviens bien…

C´est la qualité de ce livre que de nous ramener à notre propre histoire, c´est le propre de la poésie que de nous chuchoter ainsi au cœur. Comme si la poésie était une passerelle vers le monde, vers la conscience de sa propre présence au monde. Simplement. Grâce à quelques mots, à quelques images… Du joli boulot !

Aux Editions Soc et Foc

(La Bujaudière 25700 La Meilleraie Tillay)

Mon papa a de gros bras

Michel Lautru Illustré par Agnès Rainjonneau 12 €

Des poèmes qui mettent le papa à l´honneur ! C´est suffisamment rare pour qu´on en parle un peu ! Et quand en plus les poèmes prennent le large avec les niaiseries et les stéréotypes, on peut en parler encore un peu plus ! De la tendresse ! De l´humour ! Mais aussi de la gravité ! Un papa… ça compte et même en pieds ! Un papa vu à hauteur d´enfant !

Un livre, comme toujours chez cet éditeur, superbement illustré et en couleurs ! Un livre à mettre dans les bibliothèques de classe, au moins pour la fête des pères !

Les oiseaux sont pleins de nuages

Luce Guilbaud Illustré par Line Gourgues

Je suis sous le charme de ce livre. Chaque page est un petit bijou. Autant pour les mots que pour les couleurs. Simplement.

On y rencontre un petit rêve léger… qui accompagne ma journée , un petit voyage qui fait ses premiers pas . Luce nous dit, et j´y suis sensible bonheur de marcher sur la peau de la terre. Je ne vais pas tout raconter… On y entend aussi de drôles de questions : …Fleur ou regard qui détient la couleur ?

…de quelles couleurs sont donc mes pensées ?…

 

Bref, un livre de tendresse, d´air pur et de légère gravité ; cette gravité qui nous tient en équilibre sur le monde.

 

Aux éditions Gros Textes

chez l´éditeur Fontfourane 05380 Châteauroux les Alpes

La surface des choses

Franck Cottet 5€ il y a des jours en juillet où on ne fait rien de rien on reste assis là dans l´herbe du jardin pendant des heures avec sauterelles les libellules on attend même pas on vit un peu.

Un petit livre vibrant de vie. Tout en douceur estivale. Comme un carnet de croquis. Croquis de ces heures vacancières où le rien devient le tout. Retour à un essentiel. Question de regard aussi : c´est lui qui décide de l´émerveillement ou de l´indifférence : la poésie n´est pas dans les choses, elle est dans l´homme et c´est lui qui la révèle. Comme ici. Dans un quotidien de tous les jours.

Ecriture minimaliste. Accordée au silence des heures chaudes. Il s´agit de ne rien rayer de la fragilité du bonheur. A partir de 10 ans

Les mots de la maison

Jean Michel Bongiraud 30F chez l´éditeur Fontfourane 05380 Chateauroux les alpes

Fidèle à ses particularités, JMB passe en revue les mots de la maison : couteau, dessous de plat, casserole, pichet… et chacun d´entre eux donne un poème avec ce zeste d´amertume qui habite souvent la langue de JMB. Poème où la métaphore devient source de réflexion sur la condition humaine…

On est plus près de Ponge que de Norge dans ce livre ; les adolescents devraient se plaire dans ces pages, les ado et tous ceux que la révolte travaille au cœur.

Editions Amrash

 

Atlas secret

Jacqueline Saint-Jean

Dans ce très bel objet édité au Maroc par une association dont le propos est, si j´ai bien compris, d´accompagner chacun vers sa plénitude, Jacqueline Saint-Jean nous partage comme un carnet de voyage dans ce haut Atlas qu´elle semble particulièrement aimer.

Chaque poème est un précipité d´images, de sensations avec en filigrane l´interrogation humaine. Quand le paysage et l´homme se lient ainsi aussi intimement il reste en bouche à la fois le goût de la terre et celui du silence ; un recueil plein de gravité, de pépites… On referme le livre en se disant qu´il suffirait d´ouvrir un peu plus les yeux pour découvrir que la poésie est toute proche, bien présente dans nos paysages quotidiens…

gallimard

 

Quotidiennes

Guillevic €13,50

Ces poèmes écrits en 1994-1995 nous rejoignent en 2002.

 

Je n´ai rien d´une étoile.

 

C´est pour ça

Que j´ai la folie de rêver :

Etre là-haut,

Dans le noir,

Répandre de la lumière

Autour de moi,

Me réjouir

De voir les hommes, les femmes

Se reconnaître

Dans ma présence lointaine.

Que dire de plus. C´est du Guillevic comme je l´aime !

 

Il y a du croquis, de l´instantané saisi au vol du crayon. Mais ce n´est pas aussi simple. Il y a aussi ce brin de philosophie, cette touche d´humour, d´ironie. Et ce silence si particulier, le silence de ce poète. Ce silence piégé, non ; plutôt installé sur la page autour des lettres, des mots, des vers. Ce silence qui nous chuchote à l´oreille…

 

On se tord souvent les méninges autour de la question poésie adulte, poésie jeunesse, poésie du troisième âge, du cycle 2 ou bien du cycle 3, universitaire ou maternelle, pour les blondes ou les rousses… Bien inutilement. Ce Guillevic là est accessible, c´est de la poésie, tout simplement.

 

Aux éditions Donner à Voir

http :/www.sarthe.com/donneravoir

Tous jours

Franck Cottet Illustrations Olivier Doli http://www.sarthe.com/donneravoir/

Ce nouveau de la collection petit carré prend un ton automnal. Un ocre qui accompagne bien le silence de ces poèmes campagnards.

La campagne pour moi qui vis entre les abrupts du Mercantour et les bleus chardon de la Méditerranée (et je ne dirai rien de ses bétons) représente un exotisme, un lieu et une vie dont je ne connais que quelques heures, lors de nos voyages… Je retrouve dans les mots de Franck le silence de la pluie sur les champs, le silence dans lequel on se retrouve à vivre de tout son poids d´homme et dans la solitude des saisons grises. Il pleut souvent dans ce petit carré. J´aime bien cette saveur là. Elle me renvoie aux interrogations essentielles des hommes, quels que soient leurs lieux d´existence.

Qui a dit que nous étions dans les nuages

Claude Held Matt Malhen € 5,50

La collection « Les Petits Carrés » de Donner à Voir invite au dialogue poète et plasticien ; dialogue direct, dialogue indirect, toujours complice et complémentaire. Les voix, les encres s´entremêlant pour créer au delà des mots et des images, une œuvre nouvelle. Unique. Entière. Le tirage limité des éditions Donner à Voir (365 exemplaires) ajoute à la magie de ces Petits Carrés.

Ici, Claude Held et Matt Malhen touchent à la fusion de leurs arts. Ils ont réussi ce qu´on espère à chaque fois et que l´on atteint parfois l´équilibre. Le silence. La beauté. Je reste bouche bée devant. Et vous invite à suivre mon regard

Bestiaire/bestaires(s)

 

10 €

 

Cette anthologie rassemble 33 poètes et 30 animaux différents. Les illustrations sont de Claude Ribot et Marie-Thérèse Mekahli. Le tout forme un bel ouvrage, une sorte d´arche d´un Noé improbable. Une tentative de tirer hors du quotidien quelques animaux proches et plus ou moins familiers. Le lecteur passe d´un auteur à l´autre comme on saute à cloche-pied d´un monde à un autre et c´est bien l´intérêt des anthologies thématiques que de montrer ainsi la multiplicité et la complicité des regards des uns et des autres sur le monde.

A partir de 12 ans

Une collection à découvrir sur :

http://ww.sarthe.com/donneravoir

éditions Tipaza

82 avenue de petit Juas 06400 Cannes

Bestiaire énigmatique

Jacqueline et Claude Hezld Encres de Jean-Marc Costantino Editions tipaza 2003

Faut-il parler de l´animal que nous sommes ? Que nous avons été ? Que nous avons rêvé d(être… A force de formules, adages, aphorismes, maximes, proverbes… nous finirons bien par donner aux mots un espace sans queue ni tête où le son sera la sens, où le sens sera le son ? Car : faut-(il vraiment faire l´âne pour avoir du son ?

 

Voilà ce que disent Jacqueline et Claude à la fin de leur livre…

 

Un extrait :

Nous narrateurs n´avons ni l´énormité ni le nombril ni la corne du narval.

un second :

Une grenouille agronome agrémente d´ingrédients graves le grincement des gravillons.

Voilà la magie des Held ! J´en redemande !

Pour cette édition, Tipaza, un éditeur associatif à Cannes, comme quoi il n´y a pas que stass et paillettes dans la ville où je suis né ! , familier de la belle ouvrage en tirage limité a fait appel aux encres de Costantino ! Je vous recommande le chat !!!

éditions cotcodi.

 

Tout autour et Autour de tout

Poèmes de Jean-Claude Touzeil et Michel Lautru Dessins de Tiphaine Touzeil Cotcodi 63 2003 10 €

Cotcodi, un petit éditeur, rarement plus de quatre livres par an et souvent des poèmes écrits par des enfants lors d´ateliers d´écriture mis en place en classe avec ou sans poète dans les murs, souvent dans le cadre de printemps poétiques ou autres festivités poétiques… Parfois des poèmes de poètes : Joël Sadeler, Alain Boudet sont ainsi au catalogue parmi d´autres…

Un petit éditeur qui dure… 63 livres, c´est pas rien… Chapeau ! Ici, nous découvrons deux livres en un. Deux livres tête bêche. Si Jean-Claude joue avec les mots et avec son brio et son engagement habituel, Michel donne sa voix toute de silence et de douce espérance. Deux amis qui ainsi prolongent sur le papier leur dialogue, leurs veillées, leurs joies et leurs mots. La poésie, c´est aussi cela, cette rencontre, ces échos entre les hommes. A partir de 8 ans

A l´école des loisirs

Trois poètes vous invitent au cirque Gérard Bialestowski Jacques Bussy Jean-Hugues Malineau €12

Tout le monde connaît, j´espère (sinon ce sera l´occasion de découvrir…) cette très belle collection de l´école des loisirs : dialogue !

Il s´agit de mettre en dialogue, en résonance, poètes et plasticiens autour d´un thème… Ici, 2002 année du cirque oblige sans doute, nos trois poètes cirquent avec les mots autour de toiles diverses : on retrouve Léger, Matisse, Dufy, Chagall, Delauney, Magritte, Iakounine et bien d´autres encore. Tout cela donne un livre très riche en couleurs, en traitements plastiques, en poèmes longs ou courts, comptines et mystères ; une mine à découvrir pour les enseignants tentés de se lancer dans le cirque (c´est très tendance dans les écoles depuis quelques temps ces activités là) et pour tous les amateurs de rêves…

Pas si bête les animaux

Jean-Hughes Malineau Illustrations de Willi Glasauer 2003 € 12,00

« Quoi ? Un nouveau bestiaire ? me direz-vous. Les poètes n´ont rien d´autre à croquer que des bestioles ? Depuis La Fontaine en passant par Desnos et Norge, combien d´animaux ont été ainsi passés à la rime ? Ne peut-on pas écrire ailleurs ? »

 

Certes, certes… Mais quel bestiaire ! Jean-Hughes Malineau prend ses bêtes avec tout l´amour de sa langue, les caresse, les pirouette et nous les donne toutes vivantes, espiègles et comme la marmotte pas si sottes. Loin de là !

J´aime cette poésie qui, sans en avoir l´air, toute à ses jeux, toute à ses rimes, se moque autant de soi qu´elle révèle des fragments d´essentiel. Cacher quelques secrets entendus du monde dans ces poèmes au ton humoristique, à ces poèmes de récréation (qu´y a-t-il de plus sérieux qu´une récréation ?) relève de la magie de l´artiste.

Alors, un bestiaire ! Oui, bien sûr ! Les animaux nous disent tellement mieux que nous-mêmes !

 

Le livre est un superbe objet, les animaux de Willi Glasauer ont un aspect naturaliste mais avec dans le regard cette petite pointe d´humour que l´on croit (ne sommes-nous pas les hommes ?) réservée à la race supérieure… Ne soyons pas si dérisoire, ne faisons pas la fine bouche en regrettant les côtés obscurs du poème qui résiste au lecteur et réjouissons-nous de lire au gai soleil de ces deux artistes !

A partir de 5 ans