Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Journée de réflexion autour des lieux mémoire dans les démarches d’écriture auprès des jeunes

le vendredi 7 avril 2006

Objectif

Depuis plusieurs années il nous semble nécessaire que puisse se constituer en France une véritable « bibliothèque des écrits de jeunes » (BEJ). La frilosité des institutions sur ce point est une marque de la faible écoute effectivement accordée à ces pratiques, au-delà des discours qui se félicitent souvent de l’existence de ces ateliers, dont on redécouvre sans cesse les adtes fondatrices.

Nous avons aujourd’hui des lieux d’accueil des journaux intimes (Ambérieux en Bugey), des fanzines jeunes (Poitiers) des journaux collégiens et lycées (CLEMI, Paris) et aucune mémoire sociale transmise sur les productions d’ateliers d’écriture (qu’elles soient ou non publiées)

Nous n’avons aussi aucune conservation sérieuse des productions (même manuscrites) au plan local. Or nous avons vu à plusieurs reprise que la question de « l’adresse » d’un texte est fondamentale et que le respect aux textes passe éventuellement par là. Par ailleurs nous pensons que certains lieux pourraient développer une autre approche du livre et de l’écrit, si l’écriture de la population entrait en ligne de compte. Que deviennent les textes réalisés dans le cadre des politiques de la ville (on laisse aux gens leur parole ou on la « prélève » ?)

Des bibliothèques brésiliennes à São Paulo, São Bernardo do Campo ont fait le choix de l’interactivité avec les populations en travaillant au recueil, à la conservation, à l’animation autour des récits de vie ou de quartier. Ainsi les habitants deviennent coproducteurs du fonds de la bibliothèque.

Nous proposons donc la création locale de MODA, médiathèques d’œuvres à diffusion alternative.

Pour avancer la réflexion sur ces domaines nous proposons une journée « laboratoire » qui rassemblera les personnes motivées par ces questions pour échanger sur les pratiques et démarches à entreprendre.

Voir aussi la page de notre site internet intitulée :

Qui mais qui donc conserve des productions de jeunes ?

Durée

1 journée, de 10h à 16h 30

Lieu

Lieu pressenti : médiathèque du Val d’Oise

Public concerné

Bibliothécaires, responsables associatifs, porteurs d’ateliers d’écriture qui se sont déjà interrogé sur ces questions.

Programme

La journée comprendra :

- une table ronde le matin sur les MODA – une table ronde l’après midi consacrée à la notion de bibliothèque des écrits de jeunes. Lignes d’écritures présentera ses démarches antérieures dans ce domaine auprès de quelques partenaires, le champ que ce domaine pourrait recouvrir,… – en conclusions nous verrons comment cette réflexon, engagée lors du Colloque « Les Coulisses de l’écriture des jeunes », au Mans, en mai 2005, )ourrait se poursuivre après cette journée.

Conditions financières

Formation permanente 80 euros

Inscription individuelle 50 euros Adhérents 10% de réduction

Inscription et demande de renseignement :
- par courrier (document Word, 53ko)
- par courriel