Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Journée formation Francophonie – 15 mars 2007

Argument
 

L’année 2006 était l’année de la « francofffonie ». en France.

Mais au fond de quoi s’agit-il, quel « malaise » traduit d’ailleurs la « faute d’orthographe » volontairement choisie par les initiateurs de l’opération ?

Comment les bibliothèques de la Somme peuvent-elles s’approprier cette approche ?

Programme

Matinée

-* Je parle francophonais :
• réflexion générale sur la question, tant du point de vue « politique » que de celui de la linguistique et du littéraire.
• Lecture commentée de quelques textes d’auteurs de différents pays qui s’expriment en français et ont une réflexion sur la question “francophone” (ex. Anna Moï, vietnamienne, Henri Lopes, congolais,…).

-* La francophonie dans le monde
Quelques données objectives et informations sur les organisations de la francophonie et leurs modalités de fonctionnement.

-* le livre francophone dans le monde

-* Picardie et francophonie : quelques liens
(Laon, Villers-Cottrerets)

Après-midi

-* Rencontre avec un auteur :

Sayouba Traoré (Burkinabé)

-* Bilan et perspectives 

Comment conduire un projet “francophone”, sur quel objectif,… ?
Si possible nous nous appuierons sur un ou plusieurs projets qui pourraient intéresser une bibliothèque (objectif, activités,…)

Lieu :

Amiens,  

Bibliothèque départementale de la Somme
 
Chemin du Thil

Information complémentaire

Ce stage entre dans le cadre d’un dispositif de formation réservé aux membres du réseau de la bibliothèque départementale de la Somme.
Les inscriptions en sont suivies directement par la bibliotèque et non par l’association Lignes d’écritures .

—-

Intervenants

Jean Foucault

Jean Foucault est responsable de l’association Lignes d’écritures et, dans la recherche, coordonnateur d’un réseau de l’Agence universitaire de la francophonie, dans le domaine des « littératures d’enfance ».  
Cela le conduit à travailler avec des partenaires de la francophonie « officielle » ou non et à s’intéresser aux rapports des littératures avec le monde francophone (chercheur associé au centre « Textes francophones » de l’université de Cergy). 

En 2006 il a organisé une table ronde à Paris sur le thème « les écrivains règlent leurs contes », dans le cadre de l’année « francofffonies » et participé à une journée d’étude des médiathèques d’Amiens sur cette question (septembre 2006). Il a également publié un article « Parler le francophonais » dans le numéro de la revue Après-demain consacrée à « Francophonie et diversité culturelle ».

En 2007 il intervient :

-* sur un projet culturel à 4 pays dont le Maroc et le Liban
-* en formation universitaire à Brazzaville (Congo), mars 2007 (semaine précédent cette intervention)
-* en formation universitaire à Port-au-Prince (Haîti), septembre 2007 

Parmi les projets auxquels il participe ou coordonne dans le réseau LDE/AUF :

-* Littérature enfance-jeunesse en Afrique noire (dossier publié 2006, éd. Karthala, revue « Etudes littéraires africaines »)
-* réseau derechercher sur « L’édition pour la jeunesse dans les pays francophones (publication en 2007 et colloque à Paris13 en 2008).
-* Réflexion générale du réseau LDE sur « Territoire et identité »

Sayouba Traoré
 

Auteur Burkinabé

Il poursuit des études d’histoire diplomatique et des relations internationales à Paris, quand il devient indésirable dans son pays.
« Emprisonné dehors », il est ouvrier, enseignant, puis journaliste.
Poète et nouvelliste, il a reçu le prix Radio France internationale pour sa nouvelle « L’œuf » publiée dans Le Passé postérieur.
Il est également un des auteurs des Dernières nouvelles de la Françafrique paru aux éditions Vents d’ailleurs.

Bibliographie

-* Le passé postérieur , Sépia, 1993
-* Burkinabè, humeurs et rumeurs , Corps puce, 1993
-* Dernières nouvelles de la Françafrique , Vents d’ailleurs, 2003, Sayouba Traoré est l’auteur de la nouvelle « Le Symbole », publié dans ce recueil abordant la question des relations complexes entre la France et les pays africains.
-* Un député va mourir , Komedit, 2004

 

—-