Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Kigali mot à mot — Kigali le jour Kigali la nuit

Laboratoire d´écriture : Kigali mot à mot

Il est normal pour les participants d´un atelier d´écriture de s´exercer à travers des propositions d´écritures adaptées à la création que chacun veut réaliser.

Parmi les pratiques d´écritures proposées les stagiaires de l´atelier ont été invités à écrire des « Lettres ouvertes » à la ville de Kigali, qui devient ainsi un « personnage ». Un autre participant prenait ensuite la plume pour donner la réponse de Kigali. Voici un exemple de ces échanges.

Lettre à Kigali

Kig, le 07/03/04

Ma chère Kigali,

Je t´écris de Conakry d´où la vie me paraît presqu´insensée.

Depuis que je suis partie je pense à toi. J´ai cru pouvoir t´oublier. J´ai même pensé un instant que je te haïssais. Cette promiscuité m´étouffait. J´en étais venue à confondre l´amour et l´habitude. Tu savais tout de moi. J´en apprenais tous les jours sur toi, ton passé m´accablait, ta beauté perdait pour moi tout charme. Ton sourire si aimable ne cachait que haine et malveillance, ta discrétion voilait de l´intrigue… Mais je te vois aujourd´hui avec le recul et je voudrais te rendre justice. Tes propres fils t´ont trahie. Tu leur offrais le miel et le lait issus de ton sein, mais ils sont allé chercher le sang au fond de tes entrailles pour étancher leur soif de justice tel qu´on leur a appris. Je comprends désormais ta méfiance et ta réserve, puisque les tiens t´ont donnée.

Natacha

Réponse de Kigali

Chère Natacha

Ta lettre m´est bien parvenue. Je suis bien contente que tu ne m´oublies pas et que tu te proposes de me rendre justice.

Il est vrai que mes propres fils m´ont trahie. C´est très dommage. Mais fort heureusement, toi, au moins, tu penses encore à me faire honneur, même à distance. Non, ne hais pas la terre natale.

Et j´attends que tu me reviennes.

Kigali.

L´atelier de photographie numérique

Cet atelier comprend deux professionnels, deux étudiants et deux amateurs

Les attentes de Gilles Tordjeman, son animateur, est la production d´images sur Kigali, de reportages photographiques des différents ateliers, des illustrations de travaux de l´atelier d´écriture et une exposition lors de la clôture officielle des festivités de la francophonie à Kigali. En avril et août 2004, Gilles Tordjeman est venu à Kigali pour réaliser des photos du Rwanda, et notamment des vues aériennes. Pour lui la photo a le pouvoir d´immortaliser la culture d´un peuple. Une exposition des photos réalisées en cette occasion a eu un grand succès, et le mercredi 9 mars 2005 sort le livre qui en résulte « Rwanda Nziza », « Le beau Rwanda ». Il est officiellement présenté, par l´éditeur, M. Meurant, des éditions Sépia (France) <http://www.editions-sepia.com/> , en présence de nombreuses personnalités et des participants aux ateliers Tous Azimuts. A l´occasion de ce travail Gilles Tordjeman s´est entretenu en 2004 avec les photographes rwandais qui ont manifesté l´envie de s´enrichir de son expérience. Leur demande fut portée à la connaissance des autorités qui ont répondu favorablement en assurant l´organisation de cet atelier. Les stagiaires sont là pour développer leur regard, et les débuts de la session se révèlent très prometteurs. Giles Tordjeman souhaite que dans l´avenir les Rwandais puissent produire eux-mêmes un livre sur leur propre pays.

( Béatrice Mukanyandwi )

ZAO (république du Congo)

L´artiste et son groupe, qui sont en concert le 16 mars au Centre d´échange franco-rwandais, clôturait la soirée de présentation du livre « Rwanda Nziza » (Beau Rwanda).

Nos photos présentent l´artiste sur scène.