Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

La colline de Rugenge, les jerrican et le chien

Poème publié le 10 mars 2005

Un homme et une femme discutent debout

Un homme avec deux bagages Une femme portant un foulard L´homme aux bagages revient Un jeune passe Une moto, conducteur casqué Un homme avec emballage

L´homme aux bagages remonte

Un homme avec trois tambours Un garage Une fille habillée en rouge Un vendeur ambulant Un menuisier (scie et marteau) Un serrurier Un vendeur de vêtements usés

Un vendeur de vêtement pour femmes

Un vendeur de pièces détachées Une femme avec tablier bleu Une femme avec jerrican

Une femme avec sac à main rouge

Un jeune s´essuie les mains Un officier devant l´hôtel Okapi

        Deux jeunes avec des jerrican

Une fille en blanc

Un vendeur de pièces de rechanges Un homme en salopette bleue

        Pas de jerrican

Un vendeur d´objets

Un vendeur de souliers Un homme en tablier blanc et bleu Un panier de banane Un agent de police Un vendeur de friperie Une vendeuse de bananes Un homme avec téléphone

La fille en blanc repasse

(avec son emballage) Un jeune avec chapeau Une femme sur moto Un homme sur moto Une femme sur moto (la tenancière de la buvette)

        Les jeunes aux jerrican reviennent

Un portail blanc à côté de l´hôtel

Un homme en uniforme bleu (sécurité) Trois vendeurs de vêtements Un jeune avec un CD

        Un jeune avec deux jerrican

Un homme avec un emballage

Une vendeuse de tomates (elle a un bébé qui pleure) Un homme avec 2 poulets Un homme avec des cheveux blancs

Un homme avec deux emballages

        Un chien

Au milieu de la route         et plus de jerrican

(réalisé d´après la « Tentative de description d´un lieu » d´Augustin Gasake)