Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Jardins du bout du monde (éditions Corps Puce)

Jean-Claude Touzeil

Photo couverture "Jardins du bout du monde"

Préface

Dans le jardin du poète toutes les fleurs ont un nom, tous les noms brillent au soleil, quand viennent au grand jour les fleurs, au grand air où elles donnent leur pleine forme.
Et les mots peuvent être « poétiques » : le gypsophile et autres « nigelles »; comme ils peuvent être « quotidiens ». Ainsi des « simples » qui rendent savant celui qui est moins sot que celui qui le pense,
«le sot
qui les cueille »

Depuis cet espace du jardin, le jardinier, le soir venu, rejoint le bercail mais il ne sait plus
« S’il bêche encore
Ou s’il rame
Toujours
En rejoignant
La terre »

Sous des dehors plaisants les mots nous donnent le dedans de leur vie, le dedans de la plante. Ils font rêver sous leur apparence, et nous font trouver alors « le jardin du bout du monde » qui est si proche pour qui sait regarder, écouter la nature (alors qu’on peut aller au bout du monde sans rien voir ni entendre).
Enfants qui savez mieux que nous la part d’adulte que vous portez déjà,
Adultes qui n’avez pas renoncé aux traces de votre part d’enfance,
Vous n’êtes pas jardiniers, mais regardez les jardins composés par les autres, regardez-les par les vitres des voitures, des trains, regardez-les en vous promenant en leur sein.
Dites-vous que si toutes les villes ont leur jardin public c’est que ce rapport au monde est indispensable à nos vies. Le jardin public est là pour nous aider à développer notre jardin intérieur, à le retourner, le sentir, le nommer.
C’est ce jardin intérieur qui nous mène au bout du monde.
C’est là que par beau temps
« il pleut des coccinelles
sur l’espace infini

et que peut être
« le temps fait relâche
il neige des étoiles »

Affaire sérieuse donc, car
« après c’est le précipice
avec la môme néant »

Poésie grave pour les petits et les grands comme toute forte poésie pour les enfants, celle qui sait parler — vraiment — à l’adulte.

Jean Foucault

—-

_

Données pratiques

Jardins du bout du monde paraît dans la collection « Le Poémier » aux éditions Corps Puce.
Préface et photos de Jean Foucault.
72 pages au format 10×19 cm, couverture et intérieur crème, 6 photos noir et blanc intérieur, 1 photo couleur en couverture.
Prix public : 10 € + frais d’expédition (1,50 €)
ISBN 2-352810000 — EAN 978235281001
Adresse des éditions : 27 rue d’Antibes — 80090 Amiens. courriel : aref.loce.jf@wanadoo.fr
Pour commander, vous pouvez vous adresser à votre libraire ou retourner, en le complétant, le papillon ci-après, directement à la maison d’édition (adresse ci-dessus).

—-

Bon de commande

Jardins du bout du monde

-* Votre nom :
-* Votre adresse :

-* Désire recevoir………………… exemplaires du recueil Jardins du bout du monde
au tarif de 11,50 €, frais de port inclus (ajouter 0,50 € par exemplaire supplémentaire au-delà de un)

OU
_

-* Désire m’abonner à 4 titres de la collection « Le Poémier », incluant ce titre et ceux à venir (40 euros, frais de port inclus). Ainsi je les recevrai dès parution.

-* Ci –joint chèque de

-* Fait à ,
-* le

—-