Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Colloque juillet 2005 sur la littérature d’enfance et de jeunesse

(Fès, Meknès et Casablanca)

Les intervenants sont venus des quatre coins du monde : le Canada (Johanne Prudhomme), la république tchèque (Ludek Janda), l’Algérie (Yamina Chekouche), les Etats Unis d’Amérique (Scott Miller) et le Maroc (Faîza Guennoun Hassani, Hafida Massaoudi et Abdelmajid Mekayssi). Ils ont discuté de la littérature d’enfance et de jeunesse sous les différents angles du comparatisme et de la traduction.
Les interventions théoriques ont mis l’accent sur le rôle indéniable de la traduction particulièrement dans l’épanouissement des échanges entre les différentes cultures en matière de littérature de jeunesse. Néanmoins, ils n’ont pas perdu de vue les obstacles techniques, pédagogiques, culturels,…que le traducteur doit surmonter pour présenter un texte intégrable dans telle ou telle culture locale. L’enjeux majeur de cette question est de savoir comment adapter un texte étranger aux attentes des jeunes issus de cultures différentes sans pour autant l’altérer.
Quant aux autres communications, elles ont présenté et discuté des exemples concrets de textes littéraires traduits, comme c’est le cas de l’exposé de Yamina Chekouche (Algérie) qui a parlé du « statut du traducteur et de la traduction en littérature de jeunesse en Algérie » et de Faîza Guennoun Hassani (Maroc) qui a présenté une réflexion sur « Le Petit Prince de Saint-Exupéry, traductions et messages ». Hafida Massaoudi (Maroc), se situant dans une perspective professionnelle, a mis l’accent sur les enjeux de la formation à la traduction dans les écoles normales supérieures et dans les instituts spécialisés en traduction.

Les actes de ce colloque seront publiés dans le courant de l’année 2006.