Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Création : photographie et poésie

2 modules soit une journée, en (TP) mais peut aussi être orienté FP

Argumentaire

Image et poésie communiquent, de tout temps (en peinture puis en photographie). Non seulement par l’usage des images poétiques, mais parce que très concrètement les poètes s’inspirent des peintures ou des photographies pour leurs propres travaux. L’inverse est tout aussi vrai (Picasso peignait sur inspiration des œuvres de ses amis poètes).
Aujourd’hui la photographie est accessible à tous, en numérique. Mais que fait-on de nos photos ? Que deviennent par exemple les photos de famille, de fête, de vacances ? (question que se sont posées depuis très longtemps les structures associatives de quartier ayant des clubs photo).
La photographie comme les autres arts, est une excellente occasion d’observer, de voir le monde, d’exercer sa curiosité. Au-delà du visible.
La photo « reflet » du réel ? Pas si simple.
D’ailleurs, qu’est-ce que le réel ?
Nous proposons donc d’explorer cette voie trop peu utilisée, pourtant riche de découvertes.
Il sera question de produire des images, de produire des textes, en lien les uns avec les autres.
Démarche créatrice, occasion d’aiguiser notre perception propre, cette activité sera aussi l’occasion d’envisager les usages que l’on peut en faire dans nos associations et activités pédagogiques.

De manière très pragmatique, photo et poésie peuvent permettre de réaliser :
- des expositions
- des cartes postales (à l’occasion d’événements, comme les cartes de vœux qui peutvent être plus originales que ce que proposent les sites internet)
- des recueils, livres-poèmes, calendriers,…
- photos pour journaux de quartier (non redondante au texte, légende de la photo,)
Il ne s’agit pas d’un stage de technique photographique ou de technique numérique : nous disposerons de logiciels de traitements d’images, mais il n’y aura que « démonstration » de certains usages de ces logiciels à partir de ce que nous aurons besoin pour nos réalisations : l’apprentissage complet d’un logiciel de traitement d’image nécessiterait à lui seul 3 jours minimum de formation !
Ce qui nous intéresse au premier chef est bien le rapport < Photo & poésie >, et donc de réaliser une production présentée à la fin de la session. Nous utiliserons les photos telles que produites pendant la session, avec seulement retouches des cadrages ou lumières (les autres travaux numériques, solarisations ou autres ne font pas partie de cette approche).

Déroulement de la session

Discussion (à partir de l’argumentaire) et choix d’un projet individuel)
- reportage photo puis mise en commun en visionnement des photos sur écran. Galop d’essai écriture également (observer, noter, par l’écriture)
- Discussion : photos récits ou photos-poésie (on précisera tout cela).
- reportage photographique et prise de notes.
- retour sur ordinateur, sélection des images et réalisation textes définitifs
- Bilan, perspectives, adresses utiles, etc.

Observation
La session est ouverte à un nombre de stagiaire très limité (en raison du matériel à disposition), ce qui explique le surcoût de celle-ci.
les stagiaires peuvent venir avec leur appareil photo numérique s’ils en disposent, muni du raccordement-cordon adéquat pour pouvoir établir le lien avec ordinateur.

—-