Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Une ville un poème

2 modules soit une journée – TP

Proposition d’écriture créative sur la ville

Argumentaire
Nous disons « ville » pour évoquer la place de l’humain dans le paysage. Ce dispositif est donc quelque part complémentaire du dispositif « Poésie et nature » et non pas opposé à la « campagne ».
En ce sens il peut aussi bien concerner des parcours en villages sous l’angle de l’activité humaine que strictement des parcours de villes.
Notons accessoirement qu’ »Une ville un poème » est le nom d’une opération proposée par le Printemps des poètes pour les villes qui veulent passer commande d’un poème et nous faisons par ailleurs ce genre d’opérations, dans le cadre de la Maison nomade de poésie en Picardie (on peut retrouver une poème de cette perspective sur le site du Printemps des POètes avec la commune de Saint-Leu d’Esserent, poème de Jean Foucault, intitulé Je te poème, Saint-Leu du monde .

Plusieurs axes d’écriture comme par exemple

° « Louer un appartement » : « A louer » est une pancarte qui se voit souvent en ville. Et bien on fera justement la louange d’un appartement (du sien ou de celui qu’on voudrait avoir !)

° « De ma fenêtre »

° la vue, le toucher, le bruit, l’odeur, : la ville par les 5 sens…

° parcours relevant les anomalies de la ville (pour le poète et sur l’instant), le poète étant muni d’un carnet de notes.

° cartographie et poésie…

° audioguide

Ressources

° On proposera une anthologie de poètes de la ville (à enrichir)
° Mise en œuvre de projets, comme « Une ville un poème », un parcours de ville avec des plaques poèmes au coin des rues,…)

—-