Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Poètes à vos plumes ou à vos écrans


Première maison à louer, offre exceptionnelle, à saisir immédiatement

P1550511Coqacoeur.V3web

Les maisons sont des lieux sur lesquels se fixe notre identité. Gaston Bachelard et bien d’autres ont développé de très belles réflexions sur elles : « la maison est notre coin du monde. Elle est (…) notre premier univers »
(in : La poétique de l’espace) .

Nous aimons bien ce qu’en disent les poètes. Quelques ouvrages qui ne feront de mal à personne :
- tout récemment Maisons bleue s, de Patrick Joquel, illustrations de Nathalie de Lauradour, chez Foc et Soc),
- La Maison de Claudine , éloge de maison natale chez Colette,
- La maison près de la mer de Lorand Gaspar (Gallimard)…

Alors, poètes, n’hésitez pas, faites les louanges des maisons, maisons « réelles » et d’aujourd’hui, maisons d’enfance, maisons rêvées… Vous ne nous avez pas attendus pour le faire (et nous allons développer une anthologie itinérante) mais si nous en parlons aujourd’hui c’est qu’il est urgent de « louer » une maison précise qui se trouve à Ault-Onival, en bord de mer dans la Somme : la « Villa Verveine », sise au 21 rue de Saint Valéry, maison de Caroline Dahyot, plasticienne.
Il se trouve en effet que cette maison est à la peine…
Caroline Dahyot a peint la façade (mais l’intérieur vaut aussi le détour) et la mairie trouve que cette façade dénature la rue et la commune… Par lettre du 23 septembre 2010 (et oui poètes, nous sommes dans l’actualité) elle demande d’en supprimer ce qui en fait l’originalité.
Alors nous avons décidé de soutenir cette maison, d’en faire un lieu symbolique, une étape de la Maison nomade de poésie en Picardie.
Nous proposons ainsi :
- que les poètes, illustrateurs ou photographes réalisent les louanges de la « Villa Verveine » à Ault. La proposition est à effet immédiat et permanent.
- de mettre en ligne sur le site de Lignes d’écritures, au fur et à mesure qu’elles nous parviendront, les productions proposées, rubrique « Livre virtuel, livre vivant » (la préface expliquera l’origine de cette démarche). L’envoi d’une œuvre vaut donc accord pour cette publication en ligne et pour toute lecture entrant dans le cadre de l’opération (les créateurs restant libres de leurs droits pour d’autres publications éventuelles).

- Un grand rassemblement sur place à AULT, aura lieu le :
Samedi 29 janvier 2011
devant la Villa Verveine

Envoyez vos textes à partir de maintenant jusqu’à l’avant-veille de cette date.
Il s’agira de réaliser une lecture non stop des poème écrits jusqu’à cette date, accompagné de musique et autres ouvertures artistiques.
Nous pourrons pendant ce temps nous restaurer (dans la maison).
Des informations complémentaires seront données aux participants qui seront invités à venir avec aussi des aliments à louer dont on pourra faire le partage ! On pourra manger dans la maison et en découvrir ainsi la vie intérieure dont nous donnons quelques aperçus par le reportage photo qui accompagne cette présentation.
D’autres initiatives suivront, et par exemple :
o être le point de départ d’un « chemin des poètes » côtier… (et pourquoi pas avec l’appui de la mairie ?). La région est très agréable et nous pourrions disposer là d’un point d’appui de la maison nomade pour les années à venir. Nous en reparlerons avec les poètes et poésiens de toutes disciplines qui souhaitent s’inscrire dans cette opération.
o Créer une anthologie en ligne des maisons que louent les poètes à toutes les époques et dans tous les pays.

Document à télécharger, cliquer sur l’icône ci-dessous :

Reportage photo

Les réactions actuelles face à la demande de la mairie

Une pétition en ligne [à l'adresse suivante->

http://www.mesopinions.com/Sauvons-la-façade-de-la-Villa-Verveine-à-Ault--80--petition-petitions-24815615cd8eacbe0a32d12a7f05c54f.html]

Un groupe sur [Facebook->http://www.facebook.com/group.php?gid=160596447300677&ref=mf]

Des blogs qui relatent les faits :
[ un premier->http://laissezleslumieresallumees.over-blog.org/article-le-traitement-de-votre-fa-ade-ne-correspond-pas-aux-caracteres-des-lieux-57712741.html]
[ un autre->http://horslesnormeslyon.over-blog.com/]
[ et un autre encore->http://hvessemont.canalblog.com/archives/2010/09/26/index.html]

______________________________

Quelques compléments d’informations

Caroline Dahyot
A retrouver sur son site->http://www.carolinedahyot.com/]
Vous y retrouverez poupées et tapisseries, mais aussi film et articles de presse.
Un article lui a été consacré en 2008 dans la revue de la Maison de poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines.
On parle d’elle également sur :
Le blog d’[Art et Déchirure-> http://art.et.dechirure.over-blog.com/article-arts-plastiques-2010-halle-aux-toiles-1-47936356-comments.html]
Le blog de [Michel Debray-> http://le.poil.dans.la.main.over-blog.com/article-caroline-dahyot-45254122.html]

Ault-Onival et Victor Hugo
Victor Hugo est venu dans cette petite ville de la côte picarde, placée à la jonction des basses terres et falaises du bord de mer (les falaises vont s’étendre ensuite sur une grande partie de la côte normande du Tréport à l’estuaire de la Seine). « Où naît la falaise la dune meurt » dit Victor Hugo.
La région dont Ault est vitrine sur la mer, c’est le Vimeu, grande zone de serrurerie et de petite métallurgie. Quand Victor Hugo passe par là en 1837 avec Juliette Drouet il évoque « le bruit furieux de serrurerie ». Il fait l’éloge du lieu, de la mer… soulignant que les serruriers « se vengent de Neptune en lui faisant un tapage infernal aux oreilles ».
De la grande rue du bourg d’Ault, qu’il appelle « la rue mère » il dit : « l’océan la ferme brusquement comme une immense muraille bleue. Pas de rivage, pas de port, pas de mâts. Aucune transition. On passe d’une fenêtre à un flot ».
Et pour conclure il ajoutait : « Cet endroit est beau, je ne pouvais m’en arracher ».

Paul Eluard
La bibliothèque de la commune porte le nom de Paul Eluard, un grand poète de l’amour et de la maison de la liberté et du feu « son ami ».

________________________________

Cette démarche s’inscrit
dans les perspectives de la [Maison nomade de poésie en Picardie-> http://lignesdecritures.org/-Maison-nomade-de-Poesie-.html]
et du groupe des poètes formant le « Ministère universel des poésiens » [(MUP)->
[http://www.jean-foucault.fr/le-ministere-universel-des-poesiens-mup/]

—————————