Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Médiathèque des réalisations enfance-Jeunesse (MEREJ) du Val d’Oise

La MEREJ, lieu-mémoire des réalisations enfance-jeunesse

La médiathèque

La Médiathèque des réalisations enfance-jeunesse (MEREJ) a pour vocation de conserver les productions réalisées en ateliers d’écritures avec les jeunes, mais aussi à l’occasion d’autres processus (concours d’écriture par exemple). Elle constitue un « lieu mémoire », un centre de ressources, d’animation-formation et de mise en réseau des partenaires associés aux démarches d’écriture et de pratiques artistiques avec les jeunes dans les quartiers.
Si l’axe jeunesse est prioritaire, la médiathèque n’exclut pas d’accueillir des documents réalisés par des adultes à l’occasion par exemple d’opérations conjointes. Elle doit avoir assez de souplesse pour l’accueil de ce qui est créé par la population et ne trouve pas d’accueil en d’autres dispositifs, dès lors que l’esprit est de donner la parole à ceux qui en général ne l’ont pas (parole orale, parole écrite). Un réseau de bibliothèques au Brésil appelle cela « la station mémoire » : motiver l’environnement, le quartier à la parole vivante dont le livre est un écho, en accueillant en mettant en œuvre et en accueillant la production des usagers eux-mêmes qui, à partir de là, ne sont plus seulement des « usagers ».
En décembre 2005 nous avions d’ailleurs accueillis à la médiathèque d’Argenteuil deux responsables brésiliens de ce réseau, dont Yvete Pierruccini ancienne directrice des bibliothèques de São Paulo et Edmir Perrotti, spécialiste de bibliothéconomie et tous deux responsables aujourd’hui d’un aspect des dispositifs nationaux brésiliens « Faim de livres ».

La MEREJ se met en place dans le Val d’Oise dans le cadre d’une coopération entre les Cémea d’Ile de France et l’association Lignes d’écritures, avec le soutien de plusieurs partenaires publics, notamment la Politique de la Ville (Etat) et le Département du Val d’Oise (Direction de l’Education et du Sport, et Direction de la Culture).

La « médiathèque des réalisations enfance-jeunesse » proposera des échanges et dynamiques susceptibles de développer la qualité des réalisations créatives, dans une approche transversale, en partenariat avec les acteurs associatifs ou municipaux de l’animation, les bibliothèques et services culturels dans les villes et les villages aussi bien que dans le cadre de l’Education Nationale.

Nous employons le terme de « médiathèque » car les productions rassemblées pourront être réalisées sur différents supports et notamment : livres et autres productions « papier » ; CD ; créations multimedia divers ; films sur supports CDRom ou vidéo (et même sur vêtements comme des tee-shirt).

Pour les expositions nous n’envisageons pas dans un premier temps de pouvoir les accueillir, mais elles pourraient être recensées et conservées par les partenaires, et ce dans la perspective qu’elles puissent éventuellement circuler. Nous pourrons alors aussi insérer des modules d’animation et de formation sur ces questions notamment avec les créateurs d’images (photos et illustrations). Le caractère spécifique de la Politique de la ville répond bien à notre préoccupation de transversalité des publics et structures (écoles, lieux culturels, lieux d’animation). C’est une dimension qui devrait être mieux intégrée dans les autres dispositifs publics.

L’espace ainsi créé doit permettre à ceux qui pratiquent déjà, de faire connaissance avec les productions et réflexions d’autres groupes, et ceux à qui veulent s’engager dans ces actions de trouver là matière à réflexion sur les aboutissement concrets de ces projets. Il est temps que les échanges se développent autour des productions de cette nature. Le MEREJ sera le lieu d’animation sur toutes ces questions.

La MEREJ dans la démarche globale de Lignes d’écritures

Cette activité qui voit le jour dans le Val d’Oise se situe dans le droit fil d’une démarche globale de Lignes d’écritures sur la question de la constitution de lieux mémoires autour des productions de jeunes.

On a parlé de « bibliothèques des écrits de jeunes » (BEJ), de « médiathèques des œuvres à diffusion alternative » (MODA). La terminologie est encore fluctuante mais le projet est le même et nous le poursuivrons avec ténacité : tous ceux qui se réclament de ces démarches feront preuve d’un esprit de suite et de volonté en soutenant la constitution de ces lieux ouverts de mémoire sociale sur un domaine (les ateliers et autres démarches d’écritures) qui ne doit pas seulement manifester un effet de mode.

Informations pratiques
-
lieu d’accueil de la MEREJ : 50 rue de la République à Argenteuil
Siège des CÉMEA d’Ile de France (01 30 25 89 32)
Contact sur place : Eric Chevallier (06 72 51 74 78)
Contact Lignes d’écritures : Jean Foucault (03 22 46 64 72)