Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Le quartier de mes rêves

Collège des Saules

Au départ, un projet artistique et culturel : « De la découverte de son lieu d’habitation vers la conception d’un quartier imaginaire : « Le quartier de mes rêves ». »
Participent à ce projet le Musée de la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines, La Maison de la Poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines, les Archives départementales des Yvelines et le CAUE 78…

Nelly Uyttersprot, professeur, coordinatrice, et Patrick Houdin, Maison de la poésie de Saint Quentin en Yvelines, imaginent de faire participer à ce projet une classe de 5ème SEGPA, avec la collaboration de madame Coissac, professeur d’arts plastiques. Ils sont dix-sept, filles et garçons aux difficultés variées qui se retrouvent groupés dans cette classe un peu à part. L’écriture ce n’est pas leur fort, et pourtant…

(informations proposées par Marie-Florence Ehret

—-

Les belles villes…

(extraits)

Avec Danaïde, Enric, John, Kevin, Leila, Lelyka, Mama, Modiba, Moussa, Patricia, Rafik, Stecy, Stéphanie, Steven, Steven D., Tristan et Yohann

Paroles de ville

Je suis une ville moche, pleine de poubelles.

Une grande ville où les voitures se comptent par milliers

Mais j’ai aussi un lac plein de poissons et des roses…

Steven pour Saint Quentin

Je suis une ville fashion

J’ai un pantalon, c’est la pollution

J’ai un tee-shirt c’est la couche d’ozone

Des chaussettes et des cigarettes

Je suis une ville moderne !

Tristan

Je suis un poisson qui vit dans un lac plein de poison.

Je suis un poisson mourant, triste, pas très gai

Kevin

Je suis un très grand bâtiment.

Je suis un magasin plein d’avenues, de rues, de voitures et de gens.

Je suis belle, j’adore les magasins

J’adore les gens qui se baladent

J’aime les gens qui vont dans les magasins

J’aime les enfants qui se promènent

J’aime les piscines

J’aime les magasins de voiture

J’aime les cités

J’aime les quartiers

J’aime les maisons

J’aime ma cathédrale tout juste nettoyée

J’aime le canal et la Somme

J’adore l’étang où pèche mon père

J’aime mon père quand il chasse, j’aime ma mère quand elle pêche

Et moi je joue avec ma copine.

Abbeville par Leila

Je suis une ville avec des bâtiments,

des bâtiments plein de couleurs vives,

des voitures de toutes les couleurs,

et des habitants de toutes les couleurs aussi

Montigny par Stéphanie

Je suis une ville propre avec un beau lac

Je suis entouré de montagnes de chutes d’eau et d’arbres.

Annecy par John

Été, hiver, printemps, automne… je suis toujours aussi jolie. Qu’il pleuve ou qu’il mouille, c’est tout le temps la fête à la grenouille !

C’est parce que je m’appelle St Quentin en Yvelines et que ma cousine s’appelle Evelyne !
Stecy

Je suis une jolie ville inspirée par le lac et les canards.

J’ai beaucoup de magasins, des autoroutes et des nationales, et beaucoup d’œuvres d’art

Des bâtiments en verre récents et aussi des bâtiments en béton plus anciens. Des parcs de jeux pour plusieurs âges, un centre commercial rempli de jeunes et de vieilles personnes qui dépensent leur argent, et beaucoup d’affiches publicitaires.

Modiba

Je suis une petite source qui se balade

Les papillons volent au dessus de la fontaine

Il y a un petit chat qui suit un petit chemin

Un immeuble

Un cheval blanc comme neige

Il y a des fleurs qu’on a plantées

Ça fait un arc en ciel

Il y a plein de chats

C’est beau !

Des libellules jaunes et bleues

Et des vertes, les plus rares.

Il y a toujours une fenêtre ouverte

Pour laisser passer un rayon de soleil

Danaïde

Je suis faite de sable de rêve

De mélancolie de gens

Noir blanc jaune je suis

Belle moche neuve ancienne

Chez moi j’ai de l’amour

Dans mes rues il y a de la peine

Dans mes bâtiments c’est propre c’est beau

Des gens jouent dans mes rues

D’autres pleurent

Sous mes toits

Mes hôpitaux sont pleins

Les gens roulent en motos en voitures

Je voudrais des arbres,

Je rêve d’avoir une tour

Enric

Je suis une ville magnifique

Pleine de voitures qui vont et viennent

On ne peut rien leur dire

Je suis envahie de gens

Qui font ce qu’ils veulent

Et pendant ce temps

Le temps passe comme un TGV

Je suis une ville pas tranquille

La nuit les gens jouent aux quilles

Je dois sortir une béquille pour les faire taire

Mais vers minuit tout le monde s’endort

Tout est calme

Comme des palmes un soir sans vent

Tous les matins je sens l’odeur des petits pains

J’adore comme l’or les après midis

Je sens des odeurs de cuisine

Et le soir tout recommence !

Patricia

Je suis une ville

Je suis magnifique

J’aime bien quand les enfants jouent

Sur mon terrain sur mes jeux

Je suis le plaisir des enfants

Les gens dorment sous mes toits

Les enfants jouent dans mes parcs

Et tous demeurent entre mes murs

Je voudrais abriter le monde entier,

Et même les océans et les animaux qui vivent dans la mer

Moussa

Je suis une ville qui marche

qui marche sur place

mes murs sont bleus comme le ciel

blancs blanc noir

sur mes trottoirs

il y a pleind de monde

je voudrais que mesmurs soient de toutes les couleurs

mes murs mes murs

sont beaux sont moches

sur mes trottoirs

il y a plein de bécanes

qui ressemblent à des chevaux endormis.

Yohann

Je suis une ville remplie d’émotion
D’amour de tristesse et de fierté
Je suis une ville de rêve
Et surtout remplie de vie
Des animaux des fleurs des humains
Je suis remplie de fleurs
Je suis remplie d’animaux
Je suis remplie d’humains
Il y a beaucoup de champs
Et beaucoup de maisons
Je suis fantastique
Je voudrais être plus grande
Je rêve de nature végétale
D’arbres de fleurs d’herbes et de bois

Steven D.

Je suis quelqu’un

Qui aime l’ancien

Et le nouveau. Et moi

Je me balance je m’élance

Sans me décourager

Par ici nous sommes mélangés

Que ce soit les blancs, les noirs, les rousses

Nous vivons tous

En harmonie

Des trains des TGV des bus
Les voitures ça pollue l’organisme
Une ville c’est fait pour vivre

Lelyka

Je suis fabriquée de ciment, de pierre meulière, béton et briques.

J’ai des souvenirs magnifiques.

Le bonheur des humains

J’aime qu’ils me décorent, qu’ils me reconstruisent

Je n’aime pas qu’ils m’abîment, ils me font mal au cœur

J‘aime voir des enfants jouer avec mes jeux

Je voudrais être la ville la plus aimée des humains

Je rêve que les humains m’agrandissent encore plus

Mes murs protègent le bonheur et parfois aussi abrite la tristesse.

Chaque jour je reçois des gens venus du ciel.

J’ai assisté à tous les désastres des victimes, malheureusement, je n’y peux rien.

Si je pouvais changer la vie en paradis j’en serais fière !

Mama

J’ai des murs

Qui se font toucher tous les jours

des trottoirs

pour protéger les piétons

St Quentin vue par Rafik

Contacts Marie Florence Ehret :

-* [courriel-><mf.ehret@free.fr>]
-* [site internet ->http://mf.ehret.free.fr]

—-