Vous consultez une archive. Le contenu de cette page n'est peut-être plus d'actualité.

Quand l’histoire et le français se rencontrent

Alain Degenne , professeur de Lettres modernes

Renaud Farella , professeur d´histoire-géographie collège Léon Blum de Villiers le Bel

Ça a commencé comme ça

Un jour il n´y a pas si longtemps Lignes d´écritures reçoit un mail :

« Je viens de découvrir l´existence de votre revue Lignes d´écritures que je trouve très riche. Je suis professeur d´histoire-géographie au collège Léon Blum de Villiers-le-bel (95) et avec un professeur de Lettres modernes nous avons lancé un projet de l´écriture d´une trilogie avec des élèves de 3e :

- en 2002-2003 Le Journal de Louis Joubert (publication chez l´Harmattan en mars prochain avec le partenariat du Mémorial de Verdun) et voyage à Verdun

- 2003-2004 Lettres croisées Oran~Villiers-le-bel 1961-1962 (L´Harmattan, juin 2004).

Ce livre a reçu la mention spéciale du prix René Cassin pour la paix le 8 décembre dernier à Matignon.

- 2004-2005 Carnet de bord sur la seconde guerre mondiale avec un voyage à Berlin en mai 2005. »

Alors nous avons eu envie d´en savoir plus. Nous nous sommes rencontré et dans le numéro de janvier 2005 de Lignes d´écritures un article de Renaud Farella, et Alain Degenne, présente trois années d´activités intenses liant histoire et écriture.

Etats des lieux

Hic et nunc, ici et maintenant : voilà l´antique expression qui nous semble définir au plus près les élèves dont nous avons la responsabilité. Ici, c´est la cage d´escalier et son extension naturelle, le collège de Z.E.P. du secteur. Maintenant, c´est la journée qui commence par un cours d´Histoire et qui s´achève par le cours de Français et la journée du lendemain qui commence par le Français et se termine par l´Histoire. Ici parce qu´ailleurs est inaccessible, maintenant parce que demain fait peur.

Issus de dizaines de nationalités différentes, immergés dans des situations familiales, sociales, culturelles, linguistiques dont la complexité et la difficulté dépassent parfois notre entendement, nos élèves coexistent, sur fond d´amitié et de violence, dans une sorte de bulle qui certes les protège momentanément mais les prive des moyens d´accès au monde des adultes que sont la maîtrise du langage, la connaissance du passé, les rencontres, l´expérience, la confiance en soi… Dès lors, associer le Français et l´Histoire-Géographie dans un projet d´écriture de fiction trouve sa pleine justification. Ecrire, c´est sortir de soi, aller vers l´autre (l´autre qui écrit aussi, l´autre qui lit…) mais écrire dans un contexte historique donné, c´est aussi sortir de sa bulle pour arpenter l´Ailleurs et l´Autrefois, soldat à Verdun en 1916 comme « Louis », adolescent à Villiers-le-bel et à Oran en 1962 comme « Nicolas », postier sous l´Occupation à Villiers-le-bel comme « Charles ». Pas à pas, de 2002 à 2003, les élèves ont fait naître et parler trois générations de la famille Joubert.

S´agissant d´élèves de 3e (chaque année nous travaillons avec deux classes de ce niveau dont une à option technologique) il importe de concentrer le projet sur les programmes de manière à renforcer les chances de réussite, d´où le choix de notre trilogie : « Ecrire sur le XXe siècle ». C´est si vrai qu´en 2004, tous les élèves auteurs du livre : Lettres croisées, ont intégré une classe de seconde, générale ou professionnelle.

Se pose alors la délicate question du comment. Comment permettre à nos élèves d´accéder à l´écrit à l´intérieur d´un projet de longue haleine alors qu´ils subissent la moindre rédaction comme un devoir imposé ?

L´aventure continue !

Les élèves nous y poussent : ils sont plus d´une dizaine à revenir voir leurs professeurs aux collèges maintenant qu´ils sont en classes de 1ère et de 2nde. Ils sont toujours partants pour de nouvelles lectures, une exposition, une rencontre avec un artiste… Nous préparons dans les semaines à venir la sortie du premier tome de la trilogie Le Journal de Louis Joubert (à paraître en mars aux Editions l´Harmattan), un voyage à Berlin en mai 2005, une exposition de photographies des élèves et des témoins rencontrés pour l´écriture de l´ouvrage sur les années 1940~1944, la réalisation d´un documentaire avec Salvo Manzone sur la Mémoire imaginaire et le parcours de nos élèves pendant les trois ans de la trilogie.

Pour en savoir plus

<http://www.ecrire-20e-siecle.com>

<http://www.eveil.asso.fr>

<http://www.scribus.org>

<http://www.florilettres.com> (rubriques : entretiens _ édition du 24 juin 2004)

<http://www.france5.fr> (rubriques : côté profs – Algérie – Travaux d´élèves)

<http://www.histoire-immigration.fr> (rubriques : mise à jour des projets – cliquer sur l´Ile-de-France)

Contact

Collège Léon Blum, 2 rue Léon Blum, 95 400 Villiers-le-bel

<courriel: farella.renaud@laposte.net>

Venez retrouver ces enseignants en lisant leur présentation complète dans le numéro 31 de la revue Lignes d´écritures