Hervé Hyacinthe en mini-récital !

Dans le cadre du festival « Les poètes n’hibernent pas », la Maison de la Poésie d’Amiens accueille Hervé Hyacinthe en mini-récital.

Poete-ouvrier

« Poète-ouvrier attaché à ma région, je suis un troubadour populaire qui poétise sur la vie de tous les jours et je ne m’arrête pas qu’aux manifestations du livre et pour poétiser, souvent accompagné de Sébastien Guez à la guitare, j’anime cafés
et pubs et plus récemment les brocantes.

C’est avec les Adex que je sors mon premier recueil en 2009 « Des vers dans la peau d’un cuir ordinaire » se suivent « Balafres » en 2010 et « Temps de chiens» en 2011. Puis « Soleil à crédit» en 2012-2013. Septembre 2015, en autoédition, sortie de «Carnaval de Déglingués ».

C’est à travers mes voyages, le quotidien, le travail que je me questionne sur le désordre du monde et de l’existence, du vécu. Ma poésie se veut populaire et dans l’air du temps… ».

L’émigré
a quitté son père sa misère il va au gré des vents
à pied en train en galère il traverse la terre
après s’être fait faucher déshériter globe-trotter
il ne sait jamais ce qui l’attend
Que ce soit Sangatte ou une autre terre
toutes les villes ont une consonance étrangère
toutes sont des jungles sans un seul repère
souvent une dernière escale avant le transfert
il ne peux que se laisser faire
L’émigré
Sans bagage est dans la file d’enregistrement
Par le hublot il rêvera d’être un oiseau migrateur
D’une terre meilleure d’un endroit accueillant
Dépourvus de chasseurs de frontières de prédateurs

Extrait d’un poème de Balafres, 2010